Aller au contenu Aller à la recherche
Aller au contenu Aller à la recherche

Éclairons toutes les voix

Sur le ton de la confidence, Éclairons toutes les voix part à la rencontre de Québécoises et de Québécois. Chaque épisode de cette série invite à la réflexion, grâce à des témoignages empreints de générosité et de sensibilité.

Entre espoir et difficulté, Paroles d’aidant.e.s met en lumière toute la générosité des actes d’amour des personnes proches aidantes, tout en faisant ressortir les répercussions de ce rôle sur leur vie.

L’épisode Paroles d’agricultrices, quant à lui, nous fait voyager sur les terres d’Audrey et de Maude. Ces deux entrepreneures de la relève agricole nous confient les défis qu’elles doivent surmonter au quotidien et nous parlent de ce qui les anime.

Découvrez cette production originale du Conseil du statut de la femme.

Les balados de la série

Bande-annonce

4 novembre 2019 – Durée : 1 min 5 s

Dans cette série documentaire, le Conseil du statut de la femme vous entraîne à la découverte du quotidien de Québécoises et de Québécois. Des rencontres qui vous feront voyager en terre d’équité.

Paroles d’aidant·e·s

Entre espoir et difficulté, parcours de la proche aidance

4 novembre 2019 – Durée : 24 min 10 s

Catherine, Isabelle et Jean-François sont des personnes proches aidantes. Un rôle qui a de grandes répercussions sur leur vie. Sur le ton de la confidence, elles nous racontent comment leur vie a changé et pris un tournant insoupçonné.

Au Québec, près du quart de la population se trouve dans une situation de proche aidance. Faut-il parler d’entraide familiale ou de proche aidance? La frontière est mince, d’où l’importance de saisir cette réalité et les défis auxquels sont confrontées les personnes proches aidantes.

Paroles d’agricultrices

Relève agricole féminine, à nous les défis!

4 novembre 2019 – Durée : 22 min 17 s

Audrey et Maude nous emmènent sur leurs terres et nous confient les défis auxquels elles sont confrontées au quotidien. Entre reconnaissance sociale, conciliation travail-famille, nécessité de s’adapter aux réalités du milieu agricole.

Audrey fait de la culture céréalière et entrevoit l’avenir de son entreprise, et de l’agriculture en général, à travers la lorgnette des affaires. Convaincue du lien étroit et interdépendant entre les deux univers.

Maude possède un cheptel bovin et gravite dans un environnement encore majoritairement masculin. Cependant, au fil du temps, son expertise se trouve progressivement reconnue. Elle se donne des moyens concrets pour optimiser ses conditions de travail, notamment en investissant dans l’achat d’outils technologiques.

Deux femmes. Deux entrepreneures qui, comme toutes les agricultrices avant elles, représentent l’une des clés essentielles au développement de l’agriculture québécoise.