Aller au contenu Aller à la recherche
/

Actualités

fichier: home.php

Femmes autochtones, immigrantes ou racisées dans l’œil de la pandémie

La vague de COVID-19 qu’a connue le Québec au printemps 2020 a révélé au grand jour des inégalités socioéconomiques vécues par de nombreuses femmes autochtones, immigrantes ou racisées. Violence familiale, exposition à des risques plus élevés de contamination, statut précaire ainsi que difficulté d’accès aux soins de santé et au marché du travail en sont des exemples concrets. Ces expériences laissent entrevoir la nécessité d’ouvrir grand les yeux sur les causes systémiques de ces inégalités et d’agir pour leur éradication.

Mortalité : toutes et tous à égalité devant la COVID-19?

Dans la plupart des pays du monde, la COVID-19 attaque mortellement les hommes plus que les femmes. Parmi les 53 pays pour lesquels des données ventilées selon le sexe sont disponibles, 45 présentent un taux de décès des hommes supérieur à celui des femmes, dont la Chine (64 %), l’Italie (58 %) et l’Espagne (57 %). Quel portrait pour le Québec?

Emploi : pertes plus lourdes et reprise plus lente chez les femmes

L’Enquête sur la population active de juin 2020 révèle que, dès l’arrêt de l’activité économique dû à la COVID-19, les femmes ont été plus durement touchées que les hommes par les pertes d’emplois au Québec. En outre, au début de la reprise en mai, la hausse de l’emploi a été deux fois plus rapide chez les hommes que chez les femmes.

Travail, femmes et pandémie

La pandémie agit comme un révélateur de la vulnérabilité économique de plusieurs femmes et laisse entrevoir des conséquences plus lourdes sur elles. Elle jette un puissant éclairage sur la valeur des emplois surtout occupés par des femmes, non seulement dans le domaine de la santé, mais aussi de l’éducation à la petite enfance, de l’enseignement, du service à la clientèle ou de l’entretien ménager. Pour en savoir plus, consultez la section travail du dossier spécial.

Santé, femmes et pandémie

L’état d’urgence sanitaire déclaré en mars 2020 au Québec soulève plusieurs enjeux en matière de santé. Il met en lumière l’inégale répartition du travail de soins aux personnes aînées et du care entre les femmes et les hommes. Plusieurs facteurs liés à la crise révèlent également une détresse psychologique importante chez les femmes. Pour en savoir plus, consultez la section santé du dossier spécial.

Abonnez-vous

Recevez toutes les publications du Conseil en vous abonnant à notre liste de diffusion.

Inscription